par le Père Humbert BIONDI

”Deux erreurs symétriques sont à éviter : celle qui consisterait à annexer • Teilhard, au marxisme en voyant dans sa. pensée un marxisme incomplet et inconséquent et celle qui consisterait à considérer la pensée du Père comme un dépassement du marxisme, une intégration du marxisme aux perspectives chrétiennes, Teilhard faisant pour le marxisme ce que St Thomas d’Aquin a fait pour l’aristotélisme ." Garaudy : " Perspectives de 1’Homme" p. 196
I D’OU PEUVENT VENIR LES ANALOGIES ENTRE TEILHARD ET LE MARXISME ?
a) analogie des méthodes : ”éviter tout recours à la métaphysique " Teilhard : (III 77) " accepter ce que la science nous dit : que l’horaire soit né tout entier. du monde - même son incroyable pouvoir de pensée " Teilhard (VI 26)
Garaudy admire chez Teilhard qu’il ait reconnu " que la spécificité du phénomène humain n’exclut nullement l’origine historique de l’esprit" (203)
Mais Teilhard ne choisit ce point de départ qu’afin de mieux prouver à tout matérialiste qu’il faut suivre le déroulement du Psychique jusqu’en Oméga !
b) analogie des thèmes : -" l’évolution " c’est depuis longtemps la " dialectique de la nature " comme l’étudient les marxistes, c’est aussi bien le "phénomène humain " tel que l'entend Teilhard.
-le "monisme " de Teihard ressemble au " monisme " des matérialistes ... en tant que simplification abusive (ou provisoire) des rapports de la matière et de l’esprit ... du corps et de l’âme ... mais voir plus loin
-le " progrès " de l’humanité : l’optimisme de Teilhard que Garaudy salue du titre de "maître de la joie de vivre " (193), considère que l’organisation planétaire tend à faire l’Homme plus LIBRE, plus SUPERCONSCIENT, Teilhard prophétise -comme le marxisme- un avenir heureux , "un grand soleil levant " (III 240)
-la morale de la responsabilité et la noblesse du travail de l’homme, et surtout du travail en équipe (chercheurs par exemple) (en vue d’une " terre où c’est pour savoir et être plutôt que pour avoir que l’on donnera sa vie " (I 311)
« le sens de l’histoire et la valeur de la méthode historique (c’est à dire encore le point de vue de l’évolution, du devenir) arrache les mêmes accents à Teilhard et à Marx (voir Garaudy p. 173) mais voir plus loin
II SOUS TOUTES CES ANALOGIES SE CACHENT DES DIVERGENCES ESSENTIELLES
a) divergence des méthodes: pour le point de départ déjà comme l'a très bien vu Garaudy (197) " En réalité ce n'est pas seulement au terme que Teilhard découvre Dieu, il la voit à la source de tout le mouvement : le monde est "appelé " par en haut."
pour la dialectique : ”Teilhard, qui a une pensée "spontanément " dialectique, parce qu’elle est liée au mouvement des sciences, n’a pas clairement conscience de cette dialectique. ” (Garaudy 202)
On ne saurait mieux dire que Garaudy combien Teilhard n’a que faire de la dialectique hégélienne, en particulier de la phase négative (antithèse) de tout raisonnement en trois temps. Teilhard écrit un peu comme un prophète : les objections sont en lui, implicites, elles l’éclairent sans avoir à les exprimer.
b) divergences des thèmes : - l’évolution chez Teilhard franchit des sortes de " seuils" ( – étapes évolutives ) - se rappeler première partie de "Place de l’Homme dans la Nature ") - A chacun de ces seuils apparaissent des " propriétés toutes nouvelles , indiscernables jusqu’alors . Chaque degré supérieur de COMPLEXITE constitue une synthèse originale qui transfigure les éléments " : ces "passages " sont en quelque sorte 1’application des " quanta " à la biologie ! Cette loi de " Complexité-Vie-Conscience " est l’apport la plus original de Teilhard à la théorie de 1’Evolution. Elle n’a rien à voix, ni par son origine (quanta), ni dans ses effets, avec le thème rnarxisme du passage du " quantitatif au qualitatif ", malgré le jeu de mots trop facile !
-le " monisme " de Teilhard c’est bien plutôt celui de Hegel , idéaliste, que celui de Marx, matérialiste. Garaudy souligne la phrase " Il est plus hégélien que moi " (172) et (178) .
-le "progrès " de l’humanité tend chez Teilhard vers un ultra-humain, un Point Oméga humain, dont Teilhard prouve à sa façon qu ’il est identique à 1’Oméga de la Foi : un paradis terrestre, première étape vers la suprême béatitude dans le Christ total.
-la morale sociale de Teilhard, à part la sublimité de ses buts, ci-dessus évoqués, a des exigences analogues à celles du marxisme. La réussite morale chez T- implique l’AMOUR, la LIBERTE : une ”zone de vie mystique, où le monde murissant en Parousie, tend à échapper aux chaînes des déterminismes ", même sociaux... où l’homme tend vers le PERSONNEL
N.B. Teilhard " n'analyse pas le phénomène de l’aliénation " Garaudy 202
- l’affirmation sans réticence par T. du sens de l'Histoire précède dans l'exposé cité par Garaudy III 179-180-184 un des textes, rares chez Teilhard,de METAPHYSIQUE : "Un commencernent total dans la moindre chose, - c’est à dire la réalité expérimentale d’un être si petit soit-il, dont une face baillerait sur le néant temporel, ruminerait aussi, sûrement l’édifice entier de notre Univers sensible, que la réalité d’une limite cosmique le long de laquelle les objets présenteraient une face s’ouvrant sur le néant spatial. La vie organique terrestre nous apparaitra toujours davantage comme émanant de quelque pré-vie. .. l’évolutionnisme scientifique s’explique rien ... la Science ne va qu’à nous révéler la Matière qui est l’escabeau de la Divinité.” (III 184)
CONCLUSION : Nous l’empruntons à Garaudy p.196 (Perspectives de l’Homme)

" De l’histoire de l’atome à celle de l'homme.. le philosophe marxiste et le P. Teilhard ont cheminé de concert. Au del.à les chemins divergent, et le marxiste se sépare de T., non pas comme se séparent deux adversaires, mais comme deux explorateurs qui ont affronté des aventures communes et qui entreprennent par des versants opposés de gravir la même CIME (Espérons que Garaudy soit bon prophète: cette ”cime” pour Teilhard c‘est Dieu : une fois l’ascension terminée nous serons ravis, bien qu' étonnés,de trouver aussi les marxistes au sommet !

 

 

 

Illustration de la réponse de Guénot ( 209 )
DESSIN INEDIT DE TEILHARD

" LES ZONES "

/\

Finalité

 

/  \

(amour)

 

/---\

 
Montée

/      \

 
auto-

/          \

Matérialisme

matique

/              \

historique

de

/------------\

 
l’esprit

/                      \

 
 

/                          \

Sélection

 

/                              \

naturelle

 

/--------------------\

 
 

/                              \

Hasard

 

 

 

Cet article est repris le 07/2011 sur http:rogergaraudy.blogspot.com