Lorsqu'on poursuit la chimère consistant à vouloir construire le socialisme avec les armes ébréchées héritées du capitalisme - les biens marchands en guise de cellule économique, la rentabilité, l'intérêt matériel individuel comme leviers, etc. - on risque de s'engager dans une impasse. On butte dans cette impasse après un long trajet sur des chemins qui s'entrecroisent, et l'on peine souvent à percevoir l'instant où l'on s'est fourvoyé. Pendant ce temps, une base économique adaptée a exécuté son travail de sape sur le développement des consciences. Pour construire le communisme, en même temps que l'on édifie les bases matérielles nouvelles, il faut bâtir un homme nouveau.
C'est ce qui rend si important le choix du bon instrument de mobilisation des masses. Cet instrument doit être de nature fondamentalement morale, et il ne doit pas omettre une utilisation correcte, essentiellement sociale, des stimulations matérielles.

etoilerouge

Ernesto "Che" Guevara
Le socialisme et l'homme à Cuba, 1965