Il y a nécessité de lever le blocus économique, commercial et financier imposé à Cuba par les Etats-Unis.

Depuis près de 50 ans maintenant, Cuba, sans raisons valables, subi un terrible blocus économique qu’aucun pays n’a jamais subi. Cette politique stupide, bornée et ridicule de la part des Etats-Unis entraîne pour le peuple cubain des préjudices importants, et pour certains irréversibles, au niveau économique. Cette politique du pire entraînant tout un peuple dans une pénurie alimentaire et des difficultés importantes pour le secteur de la santé, est une action hautement condamnable indigne d’un pays civilisé.

L’immense espoir soulevé de par le monde par l’élection de Barak Obama est vite retombé et rien n’a changé pour le peuple cubain. Pire même, certaines mesures ont été renforcées et le président des Etats-Unis vient pour la deuxième fois consécutive, depuis son élection, de renouveler pour une période d’un an les dispositions du blocus arguant du fait que Cuba représente toujours un danger pour la sécurité des Etats-Unis. En définitive, Barak Obama n’a fait que perpétuer la politique agressive de ses prédécesseurs.

Nous condamnons fermement cette politique du pire et demandons que, comme les années précédentes, les délégués des différents pays, réunis en Assemblée Générale à l’ONU, rejettent sans autre forme de procès le blocus décrété par les Etats-Unis et adoptent la motion présenté par l’Etat cubain le 26 octobre prochain.

Nous condamnons également avec la même force et les mêmes convictions l’inscription de Cuba par les Etats-Unis sur la liste des Etats terroristes ou soutenant le terrorisme. C’est l’histoire du loup et de l’agneau : le peuple cubain a été pendant des dizaines d’années victime d’agressions organisées à partir du territoire des Etats-Unis. En revanche, Cuba n’a jamais menacé ou organisé aucun attentat contre le peuple des Etats-Unis.

Paris, le 29 septembre 2010

André MINIER – Président de France-Cuba