Berlusconi est la caricature de l'homme d'état ,de l'élu du peuple, le terme pantin est minime mais il est élu et représentant de son peuple en tant que chef du gouvernement.
Il est le deuxième chef du gouvernement qui démissionne devant le système financier, qui vient ainsi d'imposer une nouvelle fois à une démocratie, à une république, une décision.
La démission de Berlusconi n'aura pas la dimension que l'on doit lui donner car il représente le plus bas échelon de la politique et beaucoup de personnes vont être soulagées, mais cette démission doit simplement poser la question:  qui gouverne en ce moment l'Europe si ce n'est la finance, qui impose le coup d'état permanent ? Ou tu obéis, tu plies l'échine, on te dicte notre volonté, ou on t'élimine !

P.P