Monsieur le ministre,

Une fois encore la LDJ ("Ligue de défense Juive") vient d’agresser d’une part la militante d’Europalestine Olivia Zémor le 28 juin et d’autre part  l’écrivain Jacob Cohen le 5 juillet.

Jusqu’à maintenant les nombreux actes violents de cette officine ( agression d’un commissaire de police, de militants pacifiques pour la justice en Palestine, ratonnades, saccage de lieux culturels, troubles dans des tribunaux, appels au lynchage…) n’ont jamais été punis à hauteur de leur gravité.

Soit ces voyous écopent de peine avec sursis soit, profitant de leur double nationalité, ils vont se mettre à l’abri en Israël. A l’heure où nous évoquons à juste titre certaines affaires antisémites, certains des « exploits » dont ils se vantent sur leur site internet sont comptabilisés dans les actes antisémites (lorsqu’ils s’attaquent à ceux qu’ils estiment traitres à leur cause).

Il est temps que ces individus soient poursuivis et jugés au même titre que tous nos compatriotes qui commettent des délits, il est temps que la LDJ soit interdite en France.

En espérant que le nouveau gouvernement que nous avons élu saura mettre fin aux agissements de ces terroristes qui ont été jusque là protégés, je vous adresse Monsieur le ministre mes salutations distinguées.

Marie-Joëlle Vandrand 
Clermont-Ferrand