Le pape François a lancé, mercredi matin lors de l’audience générale, un nouvel appel en faveur de la paix, en particulier en Syrie. Il rappelle que le conflit ne peut être résolu que par la voie du dialogue et des négociations et réaffirme la nécessité d’œuvrer en faveur d’une solution diplomatique et politique.
Chaque année, le 21 septembre les Nations Unies célèbrent la « journée internationale de la Paix » et le Conseil œcuménique des Églises fait appel à ses membres afin qu’en cette journée ils prient pour la paix. Le Saint-Père « invite les catholiques du monde entier à s’unir aux autres chrétiens pour continuer à implorer Dieu pour le don de la paix dans les lieux les plus tourmentés de la planète ».
« Puisse la paix, don de Jésus, a affirmé le Pape, habiter toujours nos cœurs et soutenir les propositions et les actions des responsables des Nations et de tous les hommes de bonne volonté ». « Engageons-nous tous à encourager les efforts pour une solution diplomatique et politique là où des situations de guerre sont encore préoccupantes ».


« Mes pensées, a précisé le souverain pontife, vont en particulier à la chère population syrienne, dont la tragédie humaine peut être résolue uniquement par la voie du dialogue et des négociations, dans le respect de la justice et de la dignité de toute personne, en particulier les plus faibles et ceux qui sont sans défense.
Depuis le début de son pontificat, tout comme l’avait fait son prédécesseur Benoît XVI, le pape François n’a pas cessé d’appeler à la fin des violences au Proche-Orient et plus particulièrement en Syrie. Outre une véritable offensive diplomatique menée par le Saint-Siège en vue de contrecarrer l’éventualité d’une intervention militaire sur le sol syrien, le Saint-Père a lancé de nombreux appels à la paix.
Il avait notamment invité le 7 septembre dernier les fidèles du monde entier à observer une journée de jeûne et de prière pour la paix en Syrie, au Proche-Orient et dans le monde. Le pape François a également adressé une lettre au président russe Vladimir Poutine, au moment où s'ouvrait le sommet du G20 à Saint-Pétersbourg, demandant aux dirigeants de tout faire pour éviter d'aggraver la guerre en Syrie. Par ailleurs, la secrétairerie d'Etat a réuni les ambassadeurs près le Saint-Siège pour expliquer la position vaticane sur la crise syrienne afin d'orienter la recherche d’une juste solution au conflit.
Le pape s’exprimait, lors de l’audience générale, devant de nombreux fidèles parmi lesquels les membres de la Conférence des évêques latins dans les régions arabes (CELRA), réunis à Rome pour leur rencontre annuelle du 17 au 20 septembre. Le Saint-Père les a salués et mentionnant la Terre Sainte, la Syrie, la Jordanie, l’Irak, le Liban, la Somalie et les pays du Golfe, il a assuré que l’Eglise portait chacun dans la prière. 


(Photo : le pape lors de l'audience mercredi 18 septembre)

http://www.news.va/fr/news/syrie-appel-du-pape-lors-de-laudience-en-faveur-du