Ridiculus politicae…

Fruit du travail d'une vie de collectionneur, les Perles parlementaires de Paul Quimper, dont la 4édition vient de paraître aux Éditions Horay à Paris (elles intègrent des bourdes proférées en France), demeurent d'une belle actualité, tant l'éloquence des politiciens continue de laisser à désirer.

 Révision de quelques classiques :

« Dire qu'il faut faire payer les riches est une affirmation gratuite ! »

« Les producteurs de lait sont en ébullition ! »

« Vous allez ouvrir la boîte des pandores... »

« La lutte contre le tabac est une œuvre de longue haleine ! »

«S'agissant de la natalité, monsieur le ministre, le ballon est dans votre camp ! »

« Le couperet est tombé sur les bourses ! »

« On laisse implanter des usines là où elles pourraient être implantées ailleurs ! »

 « On assiste à un boom du gaz ! »

« Vous enfoncez des portes ouvertes en annonçant davantage de procédures d'expulsion... »

 « Les statistiques, c'est comme la mini-jupe : ça cache l'essentiel et ça donne des idées ! »

« Nous sommes d'accord pour n'être pas d'accord ! »

 « Je suis un élu du peuple, j'ai le droit de dire n'importe quoi ! »

En effet ! Comme d'habitude... Et comme en Belgique, sûrement !

  

Bernard DELCORD


 

 Perles parlementaires par Paul Quimper, Paris, Éditions Horay, 4édition, septembre 2013, 132 pp. en noir et blanc au format 12 x 12 cm sous couverture brochée en couleurs, 5,99 € (prix France)