Combat

 

Passionnant, le roman de Carlos Casares intitulé Monseigneur ou l'affaire du cinématographe – paru en Espagne en 1980 et en traduction française chez Ker éditions en 2013 –, l'est à plus d'un titre.

Par son intrigue, d'abord. En voici le pitch :

« Galice, 1912. Quelques mois avant l’assassinat du Premier ministre Canalejas, une guerre larvée oppose les libéraux anticléricaux aux extrémistes catholiques. Car, si les premiers détiennent le pouvoir politique, les seconds règnent dans les provinces rurales.

L’arrivée du cinématographe dans une petite ville galicienne fait l’objet d’un nouvel affrontement entre ces deux factions. Pris en tenaille, l’évêque du diocèse est amené, bien malgré lui, à prendre parti contre son propre camp. »

Par son style, ensuite, celui d'un récit gouleyant comme un bon vin de la Rioja et onctueux comme un vieux Xérès, tout en finesse et subtilité, sans pour autant prendre à la tête.

Par son contenu, enfin, qui met aux prises les forces de la lumière morale et celles des ténèbres du fanatisme (d'où qu'il soit) dans un combat larvé où tous les coups semblent permis.

Ajoutez à cela la dévotion crédule pour les « miracles » et vous aurez un petit bijou littéraire d'une actualité brûlante !

Bernard DELCORD

Monseigneur ou l'affaire du cinématographe par Carlos Casares, traduit de l'espagnol par Michel Wagner, introduction de Vincent Engel, Hévillers, Ker éditions, novembre 2013, 140 pp. en noir et blanc au format 11,5 x 19 cm sous couverture brochée en couleurs, 12 €

 

Le texte ci-joint a paru dans la livraison du 25 avril 2014 de l'hebdomadaire M... BELGIQUE qui a succédé à l'édition belge de l'hebdomadaire MARIANNE.

Il a également été mis en ligne sur les blogs Lire est un plaisir (<http://lireestunplaisir.skynetblogs.be>http://lireestunplaisir.skynetblogs.be) et  Homelit (<http://homelit.skynetblogs.be>http://homelit.skynetblogs.be) partenaires de RADIO NOSTALGIE ainsi que dans les colonnes du magazine satirique sur Internet SATIRICON.BE (<http://www.satiricon.be>www.satiricon.be) à l'adresse suivante : <http://www.satiricon.be/?p=8018>http://www.satiricon.be/?p=8018.