22 nov. 2014

Marx, les questions de la race, de l'esclavage... et du capitalisme

« Marx, selon Kevin B. Anderson, voyait la guerre de Sécession comme une seconde révolution américaine, avec une dimension socio-économique mais également politique. Il exprima ceci en 1867 dans la préface au volume I du Capital : « De même que la guerre d'indépendance américaine au XVIIIe siècle a sonné la cloche d’alarme pour la classe moyenne en Europe, de même la guerre civile américaine au XIXe siècle a sonné le tocsin pour la classe ouvrière européenne. » Bien sur, il voyait la guerre civile américaine... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 02:19 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 nov. 2014

Georges V. Plekanov, le mouvement historique: la lutte que l'homme mène avec la nature pour son existence

« Marx raconte lui-même, nous dit Georges V. Plekanov, comment ses études l’amenèrent à cette conception :"Mes recherches aboutirent à ce résultat : que les rapports juridiques, ainsi que les formes de l’Etat, ne peuvent s’expliquer ni par eux-mêmes, ni par la soi-disant évolution générale de l’esprit humain ; qu’ils prennent leurs racines plutôt dans les conditions d’existence matérielles que Hegel, à l’exemple des Anglais et des Français du XVIII° siècle, comprenait sous le nom de "société civile". (Contribution... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 04:30 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 nov. 2014

Une sorte de trou noir dans le champ politique ?

Pour Léon Crémieux, c'est « à travers cette remise en cause de la société, une remise en cause des modes de décisions, l’exigence que ce soient les premiers concernés qui décident. Cette remise en cause vise évidemment le patronat et les banquiers, les partis dévoués au système, mais la critique va plus loin. Elle vise aussi des systèmes dans lesquels les populations, les groupes sociaux, n’ont pas de pouvoir autre que de désigner des députés, des représentants qui eux auront le pouvoir exorbitant de décider de tout, sans aucun... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 04:08 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 nov. 2014

Rosdolsky: Marx,une des visions les plus audacieuses de l'esprit humain

« Le livre de Rosdolsky, nous dit Anselm Jappe, examine un grand manuscrit de Marx, écrit en 1857/58, les « Grundrisse». Publié pour la première fois en 1939, il eut à l’époque un impact limité, considéré comme une simple esquisse ou un schéma du « Capital » et, conséquemment, de moindre importance que ce dernier. Le livre de Rosdolsky est le premier examen organique des « Grundrisse» ; son grand mérite est de montrer combien ce manuscrit doit à la dialectique hégélienne de la forme et... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 01:11 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 nov. 2014

Raoul Vaneigem, "L'Etat n'est plus rien, soyons tout!"

Selon Raoul Vaneigem, « l’argent n’est pas seulement en train de dévaluer (le pouvoir d’achat le prouve), il s’investit si sauvagement dans la bulle de la spéculation boursière qu’elle est vouée à imploser. La tornade du profit à court terme détruit tout sur son passage, elle stérilise la terre et dessèche la vie pour en tirer de vains bénéfices. La vie, humainement conçue, est incompatible avec l’économie qui exploite l’homme et la terre à des fins lucratives. À la différence de la survie, la vie donne et se donne. La gratuité... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:40 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 nov. 2014

Esther Vivas, La démocratie réelle est aux antipodes du capitalisme réel

« Le capitalisme, écrit Esther Vivas, veut une démocratie de salon, une démocratie à exhiber les jours de fête, une démocratie décorative qu’elle place sous une vitre. La démocratie, cependant, est prise de conscience, mobilisation, rue, protestation, désobéissance. Rien à voir avec la « loi et l’ordre » que veut le capital. La démocratie réelle est aux antipodes du capitalisme réel. » Bien évidemment, l'article de Esther Vivas n'épuise pas le sujet, mais qui pourrait y prétendre ? De même, il est évident... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 05:22 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 nov. 2014

Henriette Roland-Holst, les véritables disciples de Marx

« Grâce à ses études historiques approfondies, nous dit Henriette Roland-Holst, et non moins grâce à la discipline dialectique, dont le pénétra la philosophie de Hegel, il découvrit le rôle du mode de production et de la lutte des classes dans l'évolution de la société — découverte géniale, infiniment fertile, permettant pour la première fois de vraiment pénétrer les causes des divers phénomènes sociaux et psycho-sociaux, et de leurs changements à travers les âges. Il a formulé d'une façon claire et précise les principes... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 05:07 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 nov. 2014

Simone Weil, son ennemi intime: "Cette force sociale qui opprime et écrase l'homme..."

Pour Simone Weil, « l'URSS ne pouvait en aucun cas être considérée comme un « Etat ouvrier », même « dégénéré ». Attaquant les bolcheviks au nom de sa propre lecture de Marx, Simone Weil pensait ainsi que la question essentielle n'était pas celle de la propriété des moyens de production, l'opposition fondamentale étant, selon elle, entre ceux qui disposent de la machine - propriétaires capitalistes ou bureaucratie soviétique, qu'importe - et « ceux dont la machine dispose ». C'est précisément pour épouser le destin de ces... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:18 - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 nov. 2014

Apollinaire et la guerre: "Imaginez des maçonnages de cadavres..."

« “Combattant-écrivain”, Apollinaire est aussi un ” écrivain - combattant”. Il publie pendant qu’il est au front “Case d’armons” qui constituera la deuxième partie du recueil “Calligrammes “. La “case d’armons” “est un emplacement dans la voiture où le conducteur peut déposer ses affaires personnelles, son barda”. Imprimé sur du papier destiné au journal des tranchées, le recueil mêle évocation de la guerre et sentiments privés. Toutefois, lorsque Apollinaire devient officier d’infanterie, sa vision de la guerre devient plus... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:04 - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 nov. 2014

Ernst Bloch, une philosophie de la possibilité d'advenir

« Pour Bloch, nous dit Cezar Andréi, la conscience et, plus largement encore, tout élément anticipatif, est une composante de la réalité elle-même. Si le judaïsme et ensuite le christianisme ont abandonné l’espérance humaine à un autre monde (celui de l’au-delà), le marxisme ne suffit pas non plus pour rendre compte de l’espérance humaine à cause de sa vision réductrice de l’homme à sa condition socio-économique. Il reste alors le monde de l’esthétique : les artistes représentent aux yeux de Bloch les meilleurs visionnaires pour... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 03:56 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,