02 oct. 2014

Castoriadis, une des sources de la réflexion sur le "commun".

François Dosse, nous dit Patrice Bollon, semble ignorer que Castoriadis est devenu une des références de la pensée « anti-système », notamment via Jean-Claude Michéa (6). Il s'agit là, en large part, d'une captation fort discutable. Car, si Castoriadis a ouvert la voie à une critique de l'hubris (l'excès) du capitalisme néolibéral et de l'absence de sens de son développement - au point qu'on peut voir en lui un des annonciateurs de la présente crise de l'Occident - et s'il dessine de facto une sorte de «... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:20 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 oct. 2014

Simone Weil, celle qui a fasciné Jacques Julliard

Pour Jacques Julliard, « toujours le souci de mettre sa vie en adéquation avec ses pensées. Beaucoup d'intellectuels bourgeois ont eu des idées politiques ou même sociales aussi radicales que les siennes, sans pourtant changer quoi que ce soit à leur genre de vie. Or, faute d'une inscription significative dans la réalité sociale et surtout dans le monde du travail, le comportement dans l'existence est pour l'intellectuel la seule pierre de touche de l'authenticité de ses convictions. Un intellectuel bourgeois révolutionnaire qui... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 02:54 - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 oct. 2014

Guy Debord, Andrew Hussey, France et Angleterre...

En France, les traces de la dérive situationniste se perdent dans l'Auvergne immuable et sous-peuplée : là-bas, la rationalité du Paris du baron Haussmann se noie dans la boue irrationnelle. Le dualisme français implique une constante environnementale : l'étincelant je cartésien côtoie encore une vague sauvagerie alors qu'en Angleterre, en dehors de notre robuste cervelle, nous ne trouvons rien qu'un univers anthropique ; c'est nous qui avons eu la première économie industrialisée, vite réduite à un austère paysage de friches. Face à... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 05:38 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 oct. 2014

Le peuple palestinien a-t-il le droit de vivre ?

« Les peuples et les travailleurs du monde entier n’acceptent pas que la majorité des gouvernements occidentaux, à commencer par l’administration d’Obama, puissent armer et soutenir Israël, coupable d’un véritable génocide.  « Les travailleurs et les peuples n’acceptent pas que de nombreux gouvernements, et notamment un certain nombre de régimes arabes dans le Moyen-Orient, se fassent les complices de ce crime contre l’humanité.  « Le peuple palestinien a-t-il le droit de vivre ? Car ce qu’exige le... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 00:51 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 oct. 2014

Le peuple arabe de Palestine a le droit légitime à sa patrie

C'est ce que proclame, entre autres, la Charte nationale palestinienne de 1964. Et c'est ce que l'on appelle le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes et que rappelle cette Charte de 1964. Il s'agit donc là du texte initial de cette Charte. En ces jours, j'ai pensé utile de reproduire ce texte... Michel Peyret Charte nationale palestinienne de 1964 Association France Palestine Solidarité mardi 1er mars 2005 La pre­mière charte de l’Organisation de libé­ration de la Palestine (OLP) est adoptée,... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 00:35 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 sept. 2014

Daniel Bensaïd, Révolution/République, les deux soeurs...

« Ma cadette République appréciait le sérieux et le brillant des girondins. Elle ne se résignait à l'austérité sévère des montagnards, qu'à titre provisoire. En octobre 1793, elle balançait entre Danton et Robespierre. Le 21 novembre, elle fêtait leur réconciliation, applaudissait leur coup d'arrêt contre la Commune. Moi, je courais les rues. Je connaissais les sacrifices des faubourgs. Je ressentais comme une injustice et une injure personnelle les mesures de police, les tracasseries, les mouchardages, les arrestations qui... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 13:22 - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 sept. 2014

Camille Loty Malebranche, le capitalisme ? L'extermination et l'esclavagisation des uns par les autres!

« Le capitalisme est pathologique et schizophrénique, en ce qu’il prétend assurer le bonheur de l’humanité en paupérisant les majorités et en entretenant sciemment les pires misères que l’homme fait à l’homme. Pire encore, il les justifie selon la nécessité idéologique de la croissance économique alors qu’il s’agit du plus insidieux instinct de prédation de quelques-uns disposant de la force structurelle industrielle et militaire acquise dès le départ par l’extermination et l’esclavagisation des uns par les autres. « Le... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 10:47 - Permalien [#]
Tags : , ,
30 sept. 2014

Victor Serge,le capitalisme germanique...

Les pillages fréquents de boulangeries me paraissent manifester plutôt la virilité des affamés que leur brutalité. On m'a cité des cas de pillage ordonné, tranquille, « honnête », pendant lesquels, ne prenant que le nécessaire, les pauvres gens n'avaient garde de toucher à l'argent ou aux articles chers ! C'est chez d'autres éléments de la population que l'on observe une recrudescence de brutalité, voire de bestialité. En un an, la police berlinoise a eu à connaître 2 000 cas d'enfants martyrs. On connaît en... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 04:57 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 sept. 2014

Renouer avec une écologie radicale telle que la concevaient un Elisée Reclus, un Bookchin ou un André Gorz

Élisée Reclus (photo), géographe de renom et militant anarchiste de la fin du XIXe siècle, a été l’un des premiers à articuler cette prise de conscience écologiste avec une vision sociale. Il soulignait la responsabilité de l’organisation sociale de nos société (le capitalisme) dans les problèmes environnementaux, et la nécessité de repenser notre rapport à la nature pour construire une société basée sur la coopération et la complémentarité, au sein et ­entre les espèces, seule à même de préserver la nature et de redonner du... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 13:28 - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 sept. 2014

Le souvenir de Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg nous trouve réunis...

Nous nous retrouvons devant leurs dépouilles, avec le sentiment d’une grande perte pour le socialisme. Un courant de lumière et une forte flamme se sont éteints, une fournaise de sentiment révolutionnaire s’est refroidie, des voix exhortant la conscience socialiste se sont tues. […] Liebknecht et Luxemburg étaient plein de bonne volonté pour la grande cause de la libération du prolétariat, plein de la volonté sacrée du triomphe sur le mal. C’est pour cela que la reconnaissance et l’admiration du prolétariat prendront toujours le pas... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 10:28 - Permalien [#]
Tags : , ,