08 sept. 2009

Capitalisme et subjectivité

Sans objet, capitalisme, subjectivité, aliénation, de Franck Fischbach. Éditions Vrin, 2009, 272 pages, 28 euros. Ce livre de Franck Fischbach est de ceux - importants - qui font revenir la notion d’aliénation que le marxisme althussérien avait rejetée, la jugeant indéfectiblement liée à la théologie et à sa soeur, la métaphysique. Il est vrai que le capitalisme sous lequel nous vivons donne raison aux tenants de ce retour, il donne vie, pour parler par antiphrase, à la notion. Combien n’ont pas le sentiment de se... [Lire la suite]
Posté par Alaindependant à 22:58 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 août 2009

Sève - Badiou: antagonisme et convergence

Un point de vue intéressant bien que centré surtout sur la "défense" de Lucien Sève:      Par Le Gravier       Lorsque je dis que je respecte le travail de Badiou, comme celui de Lucien Sève,  sans arrêter, bien sûr, la liste à ces deux noms, cela ne veut pas dire que je cherche une synthèse impossible entre des univers reconnus comme étant antagonistes. En revanche je veux montrer par là que je suis, avec d’autres, à la recherche d’une solution, une issue, une pratique, une... [Lire la suite]
Posté par Alaindependant à 12:50 - - Permalien [#]
Tags : , ,
01 juil. 2009

"En finir avec le vieux marxisme [et] avec la vision représentative de la politique" (Alain Badiou)

Si l'on veut éclairer l'axiomatique où s'initie la politique, on considèrera - par exemple - ceux que j'appelle les quatre dialecticiens français: Pascal, Rousseau, Mallarmé et Lacan.Quelle importance a cette question ? Considérable, dés qu'il s'agit d'inscrire la re-fondation de toute politique dans un horizon philosophique dégagé. Dégagé de quoi ? De l'approche mécaniste et scientiste, où, depuis son introduction en France par Lafargue et par Guesde, le marxisme s'est tenu. Toute pensée active doit réaliser son inscription... [Lire la suite]
Posté par Alaindependant à 12:46 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 mai 2009

Héritage chrétien

Troubler les idées reçues et autres conformismes est le boulot des philosophes. Avec « Pourquoi l’héritage chrétien vaut-il d’être défendu ? », Slavoj Zizek s’oppose frontalement au réquisitoire libéral ou libertaire archi-usé qui identifie « un messianisme commun au christianisme et au marxisme » et qui ramène les partis communistes à des sectes religieuses sécularisées. Pour lui, cet argument ne s’applique qu’à « un marxisme dogmatique, sclérosé et aucunement à son noyau émancipateur ». A la suite du décisif « Saint-Paul,... [Lire la suite]
Posté par Alaindependant à 00:02 - - Permalien [#]
Tags : , ,
20 mai 2009

Penser le XXIe siècle avec Hobsbawm

"Socialism has failed. Now capitalism is bankrupt. So what comes next?" C’est cette question que se posait mi-avril dans un article du Guardian Éric Hobsbawm, un des plus célèbres historiens vivants. Il revient dans ce texte sur l’histoire du binôme conceptuel socialisme/capitalisme au XXe siècle, et se demande selon quel prisme considérer le siècle à venir, alors que ce couple structurant la pensée politique et économique lui semble dépassé. Dans un entretien vidéo proposé par Mediapart, l'auteur de L’âge des... [Lire la suite]
Posté par Alaindependant à 23:53 - - Permalien [#]
Tags : ,
02 mars 2009

Eric Hobshawn: Marx et l'histoire

par Michel Lapierre Les années 1989-1991, marquées par la chute du bloc soviétique, représentent pour Eric Hobsbawm une nouvelle perception du XXe siècle et même de tous les temps. L'intellectuel britannique, né en 1917, avoue qu'il a soutenu «une cause qui a manifestement échoué: le communisme...» Mais il assure que «rien n'aiguise l'esprit de l'historien comme la défaite». C'est insinuer qu'en apprenant de l'erreur la science revigore la conviction. L'union du souffle révolutionnaire et du positivisme alimente Marx et... [Lire la suite]
Posté par Alaindependant à 23:02 - - Permalien [#]
Tags : ,
11 août 2008

Panorama de la philosophie francaise contemporaine, par Alain Badiou

Conférence à la Bibliothèque Nationale. (Buenos Aires, le 1er juin 2004.) par  Alain Badiou Je voudrais vous présenter quelques remarques sur la philosophie française en commençant par un paradoxe : ce qui est le plus universel est aussi, en même temps, le plus particulier. C’est ce que Hegel appelle l’universel concret, la synthèse de ce qui est absolument universel, qui est pour tous, et de ce qui en même temps, a un lieu et un moment particuliers. La philosophie est un bon exemple ; comme vous le savez, la... [Lire la suite]
Posté par Alaindependant à 21:06 - - Permalien [#]
Tags : ,
30 juil. 2008

Bibliographie d'Alain Badiou

1. LIVRES A) PHILOSOPHIE LE CONCEPT DE MODÈLE. Maspéro, Paris 1969. 90 p THEORIE DU SUJET. Le Seuil, Paris, 1982. 352 p. PEUT-ON PENSER LA POLITIQUE ? Le Seuil, Paris, 1985. 120 p. (réédité 2008) L'ÊTRE ET L'EVENEMENT. Le Seuil, Paris, 1988. 564 p. MANIFESTE POUR LA PHILOSOPHIE. Le Seuil, Paris, 1989. 92 p. LE NOMBRE ET LES NOMBRES. Le Seuil, Paris, 1990. 280 p. CONDITIONS. Le Seuil, Paris, 1992. 368 p. L'ETHIQUE. Hatier, Paris, 1993. 80 p. L'ETHIQUE. (réédition) Nous, Caen 2003. DELEUZE. Hachette, Paris, 1997.... [Lire la suite]
Posté par Alaindependant à 00:46 - - Permalien [#]
Tags : ,
09 juil. 2008

Hannah Arendt et la Condition Humaine

Par Thierry Ternisien sur http://www.mediapart.fr/ En 1998 était publiée aux États-unis, quarante ans après sa sortie, une seconde édition du livre le plus célèbre de Hannah Arendt “The Human Condition”. L’introduction de Margaret Canovan à cette seconde édition américaine n’a toujours pas été traduite tout comme son étude globale de la pensée politique de Arendt, datant pourtant de 1992. La réception de la pensée d’Arendt reste ainsi en France, pour l’essentiel, limitée au cercle respectable des philosophes, alors qu’elle est... [Lire la suite]
Posté par Alaindependant à 20:51 - - Permalien [#]
Tags : ,
02 juil. 2008

L'allégorie de la caverne

Figure-toi des hommes dans une demeure souterraine, en forme de caverne, ayant sur toute sa largeur une entrée ouverte à la lumière; ces hommes sont là depuis leur enfance, les jambes et le cou enchaî­nés, de sorte qu'ils ne peuvent bouger ni voir ailleurs que devant eux, la chaîne les empêchant de tourner la tête; la lumière leur vient d'un feu allumé sur une hauteur, au loin derrière eux; entre le feu et les prisonniers passe une route élevée: imagine que le long de cette route est construit un petit mur, pareil aux cloisons que les... [Lire la suite]
Posté par Alaindependant à 23:35 - - Permalien [#]
Tags :