<$CBTagMedias$>
18 déc. 2014

Mais qui donc a forgé le "marxisme" ?

Marx ? « En fait, voir ce qu’est la classe ouvrière et vivre ses grèves, vont totalement le bouleverser. A travers les luttes des tisserands de Silésie de 1844 ou de celles du prolétariat, un peu plus tard, en France en 1848, Marx va découvrir ce qu’est la classe ouvrière, ce qu’est son combat. Et il va voir dans la réalité de ce combat le moteur indispensable à la transformation du monde, une promesse vivante pour l’avenir, une possibilité pour la première fois réelle d’aller vers le communisme. » Comment... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 03:23 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 nov. 2014

Crise du système et mouvement ouvrier

« Nous pensions, dit François Sabado (et la IVe Internationale n'était pas seule à penser ainsi !) que la profondeur de la crise économique entraînerait une nouvelle dynamique de recomposition et réorganisation du mouvement ouvrier et des mouvements sociaux. Il y a bien des expériences comme celle de Syriza, des nouveaux mouvements comme les Indignés, mais il y a néanmoins un décalage entre l’explosivité de la situation et la traduction politique, organique de ces mouvements : pas de renforcement des syndicats, des... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 01:13 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 oct. 2014

La révolutionarisation du procès de production capitaliste

Mais l’achat et la vente de la force de travail déclenchent une dynamique de recomposition. Le capitaliste individuel doit en effet rassembler une multiplicité de forces individuelles de travail pour constituer un force productive coopérative. Les prolétaires atomisés sont ainsi recomposés en classe ouvrière collective. Or, dès que cette force productive est incorporée au capital, comme le ferment actif de la valorisation de la valeur, elle devient un agent antagoniste. La classe ouvrière résiste à sa réduction au statut de force... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 01:22 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,