<$CBTagMedias$>
27 nov. 2014

Michael Löwy, le christianisme de la libération contre l'idolâtrerie du marché

« Qu'y a-t-il donc de commun et de différent entre la critique marxiste et celle du christianisme de la libération contre l'idolâtrie du marché? A mon avis,  l'on ne peut ni trouver de l'athéisme dans le christianisme (comme le pensait Ernst Bloch),  ni une théologie implicite chez Marx,  comme le suggère le brillant théologien et marxologue Enrique Dussel (Enrique Dussel,  1993,  p.153). Les métaphores théologiques - comme le concept de "fétichisme" - sont  utilisées... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 03:39 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 nov. 2014

Michael Löwy, la théologie de la libération

« La théologie de la libération, nous dit Michael Löwy, critique certains excès du capitalisme et du libéralisme. Cette tradition existait ailleurs dans le catholicisme, mais elle va plus loin : elle dénonce le système lui-même et revendique sa suppression. Et elle n’hésite pas à mobiliser des analyses marxistes pour s’attaquer aux causes de la pauvreté. À l’image de l’évêque brésilien Hélder Câmara affirmant : « Je nourris un pauvre et l’on me dit que je suis un saint. Je demande pourquoi le pauvre n’a pas de quoi... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 05:43 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 nov. 2014

Marx, une culture universaliste et d'une ampleur étonnante

Pour Michael Löwy et Robert Sayre, « la culture est donc un phénomène à la fois fondamental et étendu, aux contours imprécis. Or, la « culture » de Marx lui-même — dans le sens de la formation, ou Bildung, — était universaliste et d’une ampleur étonnante. Il faisait sienne l’ancienne devise de Térence : « Rien de ce qui est humain ne m’est étranger ». Dans ce numéro d’Europe, nous allons aborder, sans aucune vocation à l’exhaustivité, sa conception de la culture et son rapport à quelques... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 07:06 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 nov. 2014

Michael Löwy, le marxisme est avant tout une pensée en mouvement

Pour Michael Löwy, « dans les premières années de l’URSS, il y a sans doute eu une compréhension erronée du marxisme, une lecture autoritaire de certains textes. Mais à partir du stalinisme, à partir de la moitié des années 1920, il ne s’agit plus d’une erreur mais bien d’une idéologie d’Etat, prétendument marxiste-léniniste, qui tendait à justifier le pouvoir totalitaire de la bureaucratie et de ses politiques opportunistes. Malheureusement, les partis communistes d’Europe, d’Amérique latine et du Brésil ont suivi pendant de... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:56 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 oct. 2014

"Une critique du politique" comme aspiration à briser les chaînes de l'esclavage

Michael Löwy nous invite «  à commencer par la fin, c'est-à-dire par le manifeste de la collection « Critique de la Politique », collection qu'il considère comme le lieu décisif par lequel la Théorie critique transite en France. » « Son manifeste, poursuit Michael Löwy, oppose à l'idée positiviste d'une « science du politique », la nécessité d'une critique de la politique qui soit une critique de la domination ­ et pas seulement de l'exploitation ­ du point de vue des dominés, ceux... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:49 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 oct. 2014

Rosa Luxemburg et sa philosophie de la praxis

 "Or, ce qu’il faudrait démontrer, nous dit Michaël Löwy, c’est que le prolétariat puisse « régner » sans liberté de presse, d’association et de réunion, ou sans pluralisme, et donc sans contrôle démocratique sur ses représentants. Il nous semble que soixante années d’expérience historique ont largement confirmé la lucidité prémonitoire des idées de Rosa Luxemburg et l’importance décisive des libertés démocratiques pour l’existence même du pouvoir prolétarien. Loin d’être « utopique » la... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 04:37 - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 oct. 2014

Suffit-il de toiletter le vieux trotskisme et le marxisme-léninisme pour les rendre acceptables ?

Olivier Besancenot et Michael Löwy tentent de faire revivre des affinités entre marxistes et libertaires. Ce même concept d’affinité est utilisé par Michael Löwy dans sa passionnante recherche universitaire qui a décelé un courant du romantisme révolutionnaire. Il trace un fil politique entre le jeune Marx, l’École de Francfort, divers marxistes hétérodoxes, mais aussi les surréalistes jusqu’aux situationnistes. Cette tradition politique critique l’aliénation dans la vie quotidienne et demeure... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 01:41 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,