<$CBTagMedias$>
21 déc. 2014

De la bigoterie athée

Vous savez qu'il y a des marxistes qui transforment Marx en une statue. Ils pensent qu'être marxiste, c'est toujours répéter, à la lettre, ce que Marx a dit, et toujours faire ce que Marx a fait. Ils ne se rendent pas compte que, toujours fidèle à la réalité, Marx ressentirait aujourd'hui les choses d'une manière différente. Par exemple, il n'est pas vrai de toujours répéter qu'il y a une liaison nécessaire entre religion et aliénation. Je suis le premier à reconnaître qu'il y a eu dans le passé, et malheureusement encore aujourd'hui,... [Lire la suite]
Posté par Alaindependant à 00:01 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 déc. 2014

Lucien Sève, l'importance redonnée au matérialisme philosophique...

« On voit combien les objections du spiritualisme, ancien mais surtout moderne, y compris celles constantes d’un Luc Ferry, relèvent d’un préjugé indigent, fondé à la fois sur une grave ignorance scientifique (mais c’était aussi le cas de Sartre, malgré son talent) et sur le refus de penser philosophiquement avec la science. C’est là un point décisif (ou l’on retrouve la dialectique) qui oblige la philosophie à cesser de vouloir légiférer sur le réel toute seule, en tout cas au plan théorique (au plan pratique ou moral,... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 07:27 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 nov. 2014

Marx, prendre le concept d'homme dans la réalité et non dans la philosophie

« Marx se différencie donc à la fois de l’idéalisme de Hegel et du matérialisme de Feuerbach, il veut relier concrètement la pratique et la théorie. À Feuerbach qui se prétend communiste parce qu’il veut « susciter la conscience juste d’un fait existant » [32], Marx répond que « pour le matérialiste pratique, c’est-à-dire pour le communiste, il s’agit de révolutionner le monde existant, d’attaquer et de transformer pratiquement l’état de choses qu’il a trouvé » [33]. Pour autant il ne renie pas... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 03:44 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
21 nov. 2014

Georges V. Plekanov, le mouvement historique: la lutte que l'homme mène avec la nature pour son existence

« Marx raconte lui-même, nous dit Georges V. Plekanov, comment ses études l’amenèrent à cette conception :"Mes recherches aboutirent à ce résultat : que les rapports juridiques, ainsi que les formes de l’Etat, ne peuvent s’expliquer ni par eux-mêmes, ni par la soi-disant évolution générale de l’esprit humain ; qu’ils prennent leurs racines plutôt dans les conditions d’existence matérielles que Hegel, à l’exemple des Anglais et des Français du XVIII° siècle, comprenait sous le nom de "société civile". (Contribution... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 04:30 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 nov. 2014

Ibn Khaldoun, point culminant de la culture islamique médiévale.

Pour Yves Lacoste, « chose particulière, alors qu’Avicenne ou Averroes ont été étudiés, commentés, interprétés par de nombreux philosophes contemporains, la bibliographie des ouvrages sur Ibn KHALDOUN est fort réduite : Bien que E. F. Gauthier ait réclamé la place d’ Ibn KHALDOUN parmi les grands hommes, « face au Panthéon », l’oeuvre de l’historien arabe n’est à peu près connue que des spécialistes de l’histoire nord-africaine. C’est que Ibn KHALDOUN a fait oeuvre d’historien et de sociologue et que ces deux sciences sont... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 01:00 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 oct. 2014

Marx critique du ciel et de la terre

Marx : sa critique du ciel et sa critique de la terre John Bellamy Foster, Brett Clark et Richard York Monthly Review, vol. 60, no 5, octobre 20081. Ces dernières années, le mouvement du dessein intelligent, ou le créationnisme sous une forme plus subtile, a multiplié ses attaques contre la teneur de l’enseignement de l’évolution tel qu’il est dispensé dans les écoles publiques américaines, tout en promouvant dans un même temps une ambitieuse stratégie consistant à « enfoncer un coin » pour... [Lire la suite]
Posté par Alaindependant à 09:38 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
03 oct. 2014

Marx, Garaudy...et les autres. Quelques liens utiles

Marx, auto-émancipation et "parti"-Maximilien Rubel  Marx dogmatique = Marx trahi Marx et le déterminisme  Marx et le dogmatisme Marx et l'utopie  Marx et marxisme Marx et Teilhard de Chardin Marx, idéalisme, matérialisme. Nguyen Hoai Van   Marxisme et religion. Le père Cottier répond à Garaudy (1965) Marxisme, foi et politique (Entretien revue Concordia) Marxistes et chrétiens: construire ensemble l'avenir  Marx rompt avec le déterminisme historique Marx, le doute, la foi (Karl) Marx.... [Lire la suite]
Posté par Alaindependant à 20:47 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
04 juin 2013

Friedrich Engels, la religion dans la société

 Considérant ce que déclare Marx dans « L'Idéologie allemande », Michael Löwy met en évidence que « l’élément central de cette nouvelle méthode d’analyse des faits religieux, c’est de les considérer – ensemble avec le droit, la morale, la métaphysique, les idées politiques, etc. – comme une des multiples formes de l’idéologie, c’est-à-dire de la production spirituelle d’un peuple, la production d’idées, représentations et formes de conscience, nécessairement conditionnée par la production matérielle et les... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 04:18 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 mai 2013

Marx, le matérialisme contre l'idéalisme

 L’homme fait la religion, ce n’est pas la religion qui fait l’homme. La religion est en réalité la conscience et le sentiment propre de l’homme qui, ou bien ne s’est pas encore trouvé, ou bien s’est déjà reperdu. Mais l’homme n’est pas un être abstrait, extérieur au monde réel. L’homme, c’est le monde de l’homme, l’État, la société. Cet État, cette société produisent la religion, une conscience erronée du monde, parce qu’ils constituent eux-mêmes un monde faux. La religion est […] la réalisation fantastique de l’essence humaine,... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 10:13 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
31 mars 2011

Politzer

  Monsieur Albert Serol est mort en 1961 , 19 ans après l'exécution par les nazis et les pétainistes de Georges Politzer.   Albert Serol, avant la guerre était un socialiste ordinaire, député sous le Front Populaire, antifasciste de salon : en juin 1940, il laisse son nom à un décret qui condamne à mort tout Français qui "aura sciemment participé à la démoralisation de l'armée ou de la Nation".   Ce décret permet notamment la mise hors la loi immédiate de l'Université Ouvrière, fondée et animée par Georges... [Lire la suite]
Posté par Alaindependant à 20:55 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,