<$CBTagMedias$>
09 févr. 2015

Le bonheur est-il toujours une idée neuve ? La réponse de Badiou dans son nouveau livre "Métaphysique du bonheur réel"

«Toute philosophie, même et surtout si elle est étayée par des savoirs scientifiques complexes, des oeuvres d'art novatrices, des politiques révolutionnaires, des amours intenses, est une métaphysique du bonheur, ou bien elle ne vaut pas une heure de peine. Car pourquoi imposer à la pensée et à la vie les redoutables épreuves de la démonstration, de la logique générale des pensées, de l'intelligence des formalismes, de la lecture attentive des poèmes récents, de l'engagement risqué dans des manifestations de masse, des amours... [Lire la suite]
Posté par Alaindependant à 09:53 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 déc. 2014

Jean-Luc Nancy, Sortir la politique de ses impasses

C'est Eric Aeschimann qui nous le confie : « Pour qui est rebuté par le terme de «déconstruction», l’Adoration(de Jean-Luc Nancy) montre qu’il s’agit d’une méthode inventive et étonnamment joyeuse. Appliquée ici au christianisme, elle permet d’aller au fondement de celui-ci et d’y voir moins une religion qu’un mouvement par lequel l’Occident s’est défait, étape par étape, de tout ce qui était censé donner un sens au monde : les idoles, les superstitions, puis la foi, la raison, l’Etat (ces«dieux pour athées»)... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 07:22 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 déc. 2014

Jacques Derrida, "quelquefois les absents sont plus présents que les présents".

« Ce que je voudrais entendre par « exappropriation », dit Jacques Derrida, c’est que le geste de s’approprier, et donc de pouvoir garder en son nom, marquer de son nom, laisser en son nom, comme un testament ou un héritage, il faut l’exproprier, il faut s’en séparer. C’est ce qu’on fait quand on écrit, quand on publie, quand on jette des choses sur la scène publique. On s’en sépare, ça vit, pour ainsi dire, sans nous. Et donc pour pouvoir revendiquer une œuvre, un livre, une œuvre d’art ou quoi que ce soit d’autre, un acte... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 01:18 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 déc. 2014

Ibn Khaldûn, l'homme est-il impuissant face aux évolutions de l'histoire ?

«C’est ainsi qu’au terme d’une conférence aussi brillante que limpide pour son auditoire, Gabriel Martinez-Gros a conclu qu’Ibn Khaldûn est l’un des rares grands esprits dont le but ne soit pas de concilier les contraires comme c’est si souvent le cas des philosophies de l’histoire. Au contraire, ce grand penseur de la civilisation s’attache à montrer ce que les choses ont d’irréconciliable, d’irrémédiable ; il s’attache à dire à quel point l’homme est impuissant face aux évolutions de l’histoire. Cela n’a d’ailleurs pas aidé à... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 05:38 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
08 déc. 2014

La théologie de la libération, un marxisme catholique ?

« Mais que penser de la possibilité d’un marxisme catholique ? Ce qui est marxiste dans la théologie de la libération, ce n’est pas le matérialisme et l’athéisme : c’est la méthode marxiste. Marx écrivit que « les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde de différentes manières, ce qui importe, c’est de le transformer » (Thèses sur Feuerbach, 1845). Il en va de même pour le théologien. Que celui-ci s’attache à transformer le monde, il rencontrera l’estime de Marx. Au-delà de ce corpus d’idées, la... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:00 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 déc. 2014

Lucien Sève, l'importance redonnée au matérialisme philosophique...

« On voit combien les objections du spiritualisme, ancien mais surtout moderne, y compris celles constantes d’un Luc Ferry, relèvent d’un préjugé indigent, fondé à la fois sur une grave ignorance scientifique (mais c’était aussi le cas de Sartre, malgré son talent) et sur le refus de penser philosophiquement avec la science. C’est là un point décisif (ou l’on retrouve la dialectique) qui oblige la philosophie à cesser de vouloir légiférer sur le réel toute seule, en tout cas au plan théorique (au plan pratique ou moral,... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 07:27 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 déc. 2014

Qu'est-ce que produire un discours philosophique sur Bakounine ?

« En revalorisant la dimension théorique de l’anarchisme, le risque est grand de ne pas apercevoir que cette pensée n’est jamais isolée d’une pratique, qu’elle est la pensée d’une pratique (au double sens du génitif), et qu’elle ne se laisse pas enfermer dans les cadres académiques de la spécialisation, qu’elle soit philosophique ou autre. Bien plutôt, elle questionne l’autonomie proclamée du discours philosophique, et les conditions sociales de constitution d’un champ philosophique. De même que le jeune Bakounine reconnaissait... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 07:14 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 déc. 2014

"L'éducation n'est possible que lorsque je suis acteur au sein d'un agir collectif!"

« C’est donc la démarche d’émancipation, en tant qu’elle se veut unilatérale (« tu as besoin d’aide et je vais t’aider, moi qui suis plus intelligent que toi »), qui est l’aliénation même. L’éducation n’est possible que lorsque je suis acteur au sein d’un agir collectif : on n’éduquera jamais aucun élève ou enfant tant qu’on les considérera comme des « receveurs » : eux aussi ont à donner, peuvent aider l’adulte à s’émanciper. Faute de cette réciprocité, nécessitant le postulat d’une égalité... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 04:23 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 nov. 2014

Marx, prendre le concept d'homme dans la réalité et non dans la philosophie

« Marx se différencie donc à la fois de l’idéalisme de Hegel et du matérialisme de Feuerbach, il veut relier concrètement la pratique et la théorie. À Feuerbach qui se prétend communiste parce qu’il veut « susciter la conscience juste d’un fait existant » [32], Marx répond que « pour le matérialiste pratique, c’est-à-dire pour le communiste, il s’agit de révolutionner le monde existant, d’attaquer et de transformer pratiquement l’état de choses qu’il a trouvé » [33]. Pour autant il ne renie pas... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 03:44 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
24 nov. 2014

L'aliénation, ou l'homme dépossédé

C’est bien autour de l’œuvre de Marx que l’auteur, Stéphane Haber, situe les fondements même d’une pensée de l’Entfremdung, à travers cette question essentielle : « Quels effets de connaissance historique peut-on attendre de la décision consistant à désigner les Manuscrits de 1844, comme l’œuvre-pivot de la philosophie sociale contemporaine et à reconnaître dans la notion d’aliénation que Marx promut afin d’engager une première critique du capitalisme un élément absolument essentiel, voire constitutif dans ce domaine de... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 01:33 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,