A l'indépendant

10 juil. 2015

A l'indépendant, c'est fini !
Merci aux fidèles et aux occasionnels.


Je vous invite à me rejoindre et à vous exprimer sur


Roger Garaudy A contre-nuit http://rogergaraudy.blogspot.fr

jpg669

 

Une "mutation historique" est parfois appelée "révolution" ce qui ne présente nul inconvénient à condition de donner à ce mot son sens plein; une révolution, ce n'est ni une bourrasque de violence ni un simple changement des équipes au pouvoir; une "révolution", c'est, dans la vie d'un peuple, ce qu'est une "conversion" dans la vie d'un homme, c'est-à-dire un changement radical des fins, des valeurs et du sens de la vie et de l'histoire. [Roger Garaudy. Gorée, 12/09/1979 - Comment l'homme devint humain, Editeur J.A., p. 340]

Sans en partager toutes les thèses, je veux contribuer à faire découvrir ou redécouvrir une oeuvre (inséparable d'une vie) actuellement boycottée, tronquée et déformée, et à l'inscrire dans la résistance et la construction d'alternatives aux dérives de notre temps. Ma ligne éditoriale va de Marx - "une société où le libre développement de chacun est la condition du libre développement de tous" - à Teilhard de Chardin - "tout ce qui est foi monte, et tout ce qui monte converge" - , en n'écartant aucune pensée indépendante.

A.R - Administrateur. Voir ici mon profil

Tous les articles: http://rogergaraudy.blogspot.fr/p/tous-les-articles.html

 

Posté par Alaindependant à 21:50 - Permalien [#]

04 juil. 2015

Ils veulent assassiner politiquement Tsipras

Grèce: tentative européenne d’un coup d’État financier…

3 Juillet 2015

Par Camille Loty Malebranche
http://intellection.over-blog.com/2015/07/grece-tentative-europeenne-d-un-coup-d-etat-financier.html

En considérant l’escalade du dénigrement médiatique du référendum proposé par Alexis Tsipras, constatant les menaces des financiers de la Troïka et les grossièretés des crapules les plus agressives, les plus viles de la sphère des médiats mainstream tel le patibulaire Bhl et sa morve venimeuse contre Tsipras et le référendum, sans oublier toutes les tentatives caustiques des spécialistes de toutes tronches tels de zélés prêtres, chantres baveux et thuriféraires idolâtres de la latrie financière des banques européennes, pour manipuler le vote référendaire, je dis qu’une victoire du « oui » n’est pas tout à fait à écarter. Toutefois, je tiens à affirmer que si jamais ladite victoire du « oui » advient, elle ne sera pas une défaite pour Syriza qui, dans ce contexte, ne joue pas sa légitimité au pouvoir, mais au contraire prouve, par le choix de ses dirigeants ayant décidé le référendum, cette légitimité en appelant le peuple à voter en situation critique sur son avenir économique. Dans cette occurrence référendaire, la démocratie aura - ne serait-ce que par le geste - triomphé en tant que desiderata du peuple considéré par Syriza comme un peu plus que le seul appui électoraliste cyclique dont usent des partis pour ensuite lui imposer silence pendant tout le cycle du pouvoir électoral de ses élus.

 

Alors que la dictature européenne et son nazisme financier espère renverser Syriza par une victoire du « oui », nous disons que si l’Europe y arrive grâce à ses journaleux désinformateurs, ses menteurs despotes, ses radoteurs professionnels dits spécialistes de médias - eux qui opèrent comme des cerbères de la désinformation - qu’on ne vienne pas nous parler de démocratie, car ce ne serait que coup d’État financier, triomphe des intérêts de la finance toxique et inhumaine des ploutocrates sur les droits de l’homme, contre les droits démocratiques de la nation grecque…

 

L’Europe, même si elle vainc au référendum, ne gagnera qu’en cruauté mais demeurera la perdante morale dans cette affaire, car nul assemblage étatique ne triomphe véritablement en assignant ses propres membres à la misère et en ravalant les majorités de ses patelins au stade d’essuie-pieds de quelques riches. L’Europe, même victorieuse, ne sera que l’empire de toutes les inégalités, ce ne sera que l’Europe des ignominies; à peu près l’Europe qu’on aurait eue si Hitler avait atteint ses fins en gagnant la guerre! Tandis que nous souhaitons quand même le vote du « non » et surtout la libération de la Grèce et de tout autre pays opprimé par les establishments du capitalisme mondial, ce pernicieux terrorisme financier masqué de légalisme et de pacifisme, nous ne saurions terminer cet article sans constater encore une fois que le premier et pire ennemi des peuples, c’est le capitalisme contemporain et ses principes immanents d’endettement et de paupérisation systématique des moins fortunés, capitalisme qui étreint mortellement, étrangle la planète dans ses serres financiaristes.

 

Au bout du compte, nous ne pouvons que nous rappeler que seul le stade de conscience et l'action idoine qu'il entraîne, libère les peuples. Aujourd'hui, il faut une conscience collective de rejet du nouveau colonialisme oppresseur planétaire qu'est l'ordre financier obérant tous pour quelques-uns.  

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Posté par Alaindependant à 08:20 - - Permalien [#]
Tags : , ,

01 juil. 2015

Clermont-Ferrand avec le peuple grec. Manifestation jeudi 2 juillet 2015

A 17 h 30 devant la Préfecture

2charlie-grece1

Non à l'euro-austérité
Oui à la souveraineté nationale

Posté par Alaindependant à 23:28 - - Permalien [#]
Tags :

28 juin 2015

Respect !

idrapeaux grec et francais

Posté par Alaindependant à 21:59 - - Permalien [#]
Tags : ,

27 juin 2015

La Grèce ne votera pas son humilation. Le message d'Alexis Tsipras au peuple grec

“Nous avons livré un combat dans des conditions d’asphyxie financière inouïes pour aboutir à un accord viable qui mènerait à terme le mandat que nous avons reçu du peuple.

Or on nous a demandé d’appliquer les politiques issues des mémorandums [de la Troïka] comme l’avaient fait nos prédécesseurs.

Après cinq mois de négociations, nos partenaires en sont venus à nous poser un ultimatum, [Lire ici], ce qui contrevient aux principes de l’UE et sape la relance de la société et de l’économie grecque. Ces propositions violent absolument les acquis européens.

Leur but est l’humiliation de tout un peuple, et elles manifestent avant tout l’obsession du FMI pour une politique d’extrême austérité. L’objectif aujourd’hui est de mettre fin à la crise grecque de la dette publique.

Notre responsabilité dans l’affirmation de la démocratie et de la souveraineté nationale est historique en ce jour, et cette responsabilité nous oblige à répondre à l’ultimatum en nous fondant sur la volonté du peuple grec.

J’ai proposé au conseil des ministres l’organisation d’un référendum, et cette proposition a été adoptée à l’unanimité.

La question qui sera posée au référendum ce dimanche prochain sera de savoir si nous acceptons ou rejetons la proposition des institutions européennes. Je demanderai une prolongation du programme de quelques jours afin que le peuple grec prenne sa décision.

Je vous invite à prendre cette décision souverainement et avec la fierté que nous enseigne l’histoire de la Grèce. La Grèce, qui a vu naître la démocratie, doit envoyer un message de démocratie retentissant. Je m’engage à en respecter le résultat quel qu’il soit.

La Grèce est et restera une partie indissoluble de l’Europe. Mais une Europe sans démocratie est une Europe qui a perdu sa boussole. L’Europe est la maison commune de nos peuple, une maison qui n’a ni propriétaires ni locataires. La Grèce est une partie indissoluble de l’Europe, et je vous invite toutes et tous à prendre, dans un même élan national, les décisions qui concernent notre peuple.” (Traduction:Vassiliki Papadaki)

http://www.les-crises.fr/tsipras-convoque-un-referendum-le-5-juillet-pour-rejeter-les-demandes-des-creanciers/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+les-crises-fr+%28Les-Crises.fr%29

Posté par Alaindependant à 11:41 - - Permalien [#]
Tags : ,

24 juin 2015

La grande misère des autistes en France

7A8 LE MONDE DE TRISTANCOMMANDER LE LIVRE

 Tristan

Posté par Alaindependant à 18:27 - - Permalien [#]
Tags :

21 juin 2015

Avec le peuple grec !

4647f106c8b4c98ff556181e643157714df0649bhttp://www.audit-citoyen.org/

Posté par Alaindependant à 22:48 - - Permalien [#]
Tags : ,

20 juin 2015

L'écologie en Encyclique

La théologie de la Libération a nourri l’encyclique du pape sur l’écologie

L’encyclique publiée le 18 juin marque un engagement fort de l’Eglise sur l’écologie. Pour l’écrire, le pape s’est inspiré de la théologie de la Libération, un courant né dans les années 1960 en Amérique latine. Il place les pauvres au cœur de la religion. Eclairage sur un mouvement avant-gardiste méconnu en Europe.

Article a lire en entier à http://www.reporterre.net/La-theologie-de-la-Liberation-a-nourri-l-encyclique-du-pape-sur-l-ecologie


Posté par Alaindependant à 17:21 - - Permalien [#]
Tags : ,

17 juin 2015

Mobilisons-nous avec les Grecs du 20 au 27 juin !

Les événements s’accélèrent dans les négociations entre le gouvernement grec et ses créanciers. Dans ce contexte critique, la solidarité avec le peuple grec doit plus que jamais s'exprimer !

Mais il ne s'agit pas seulement de faire preuve de solidarité : en écrasant la Grèce, les créanciers veulent effacer de la carte européenne la possibilité même d'une alternative aux politiques austéritaires. C'est pourquoi la semaine d'action prévue du 20 au 27 juin sera aussi une semaine de résistance européenne :

- A Paris, une manifestation est organisée samedi 20 juin au départ de Stalingrad à 15h en direction de République, où des festivités et débats seront organisés. Soyons nombreux ! Le même jour, des manifestations se tiendront à Londres, Berlin, Rome et dans de nombreuses autres villes en Europe et en France…

- Un outil est à votre disposition pour interpeller vos députés « Ne soyez pas les complices de l'étouffement de la Grèce ! » : http://www.audit-citoyen.org/?p=6477

- Une vidéo grand public de mobilisation, «Trois idées reçues sur la crise grecque»,  à visionner et diffuser largement, est disponible ici : http://www.audit-citoyen.org/?p=6466

- Le rapport préliminaire de la Commission pour la vérité sur la dette grecque a été rendu public mercredi 17 juin à Athènes, en présence des plus hautes autorités grecques. Il sera bientôt mis en ligne. Une première analyse est disponible ici : http://www.okeanews.fr/20150617-la-dette-grecque-illegale-illegitime-et-odieuse-selon-le-rapport-preliminaire-du-comite-sur-la-dette

Plus d’infos sur les actions du 20-26 juin et sur le rapport d’audit seront disponibles sur le site du collectif d’audit citoyen !

L’équipe audit citoyen

Posté par Alaindependant à 22:58 - - Permalien [#]
Tags : ,

14 juin 2015

Lire Garaudy

Si vous ne vous en tenez pas généralement à ce que l'on dit des gens ("on " est un con, disait mon prof de philo en 1967, qui avait connu Althusser, qui lui n'en était pas un !), si vous préférez aller à la source quand l'air de la calomnie et celui de la bêtise sont sur scène, si chez un auteur vous voulez connaître l'essentiel de son oeuvre et aussi les quelques lignes qui indisposent certains et sous couvert d'une loi de circonstance (dixit Jacques Toubon, peu suspect de "garaudisme") frappent l'auteur du sceau  infamant de "négationniste"- lignes dont il aurait pu cependant, se passer (lire l'article: http://rogergaraudy.blogspot.fr/2012/08/ombres-et-lumieres.html) - , alors vous pouvez, vous devez lire Garaudy.

Lire l'article en entier ici

Posté par Alaindependant à 18:34 - - Permalien [#]
Tags :

04 juin 2015

A l’heure des migrations massives sud-nord

Le nord économique entre crise des migrants et torsion identitaire.

31 Mai 2015

Par Camille Loty Malebranche

 

Désormais, le compromis axiologique est et sera le présent et le futur de l'Europe; une axiologie légaliste tenant compte des valeurs multiples dans des pays aux peuples multiethniques, multicolores, multiculturels. L'idéologie du monochromatisme démographique imaginaire sans ouverture culturelle, avec ses raideurs d'un monoethnisme mythologique que seuls les vieux mythes fondateurs européens justifiaient du temps où le mot race était encore sémantiquement permis, doit être à la poubelle des moeurs, à la géhenne de l'histoire de la civilisation. Honnies soient les mentalités arriérées et anachroniques qui soutiennent encore une identité monoethnique de race...

 

Avec la crise des migrations - je cite le flot continu, indésirable d’africains noirs ou arabes fuyant la guerre ou l’extrême pauvreté vers l’Europe via la méditerranée - qui accentuent la propre crise existentielle multiple d’identité de l’occident contemporain, la fracture nord-sud aura atteint un autre cran dans la douleur d’un vivre avec planétaire fortement altéré par les interactions inégalitaires des deux blocs économiques et humains tout au long de l’histoire du dernier demi millénaire.

 

Nous avons sous nos yeux, le déchirement des vieilles mythologies identitaires avec les torsions du sens du vivre ensemble des sociétés du nord jadis fondées sur leur ethnicité supérieure et fictivement une, désormais multiethniques mais incapables d’assumer leurs vieux démons d’origine d’une histoire de prédation, d’intervention, de colonisation. Force est de constater que le monoethnisme tient de la fiction vu la mosaïque ethnique composant les différents pays d’Europe à l’intérieur de leur frontière nationale. Le drame des migrants donne hélas lieu, à toutes sortes de théories factices et d’arguties brandissant une surenchère du discours des identités européennes que leurs tenants forcenés voudraient extraire de l’histoire et de l’évolutivité. L’identité, à tout le moins l’identité démographique, en contexte de sociétés interventionnistes, colonialistes, vivant essentiellement des biens exploités d’autrui, ne peut s’empêcher d’être rapidement changeante quant à ses aspects ethnique et culturel.

 

Seuls des pays restant chez eux depuis toujours avec une vision strictement ethnocentriste de leur identité, pourraient quoique par l’absurde, se prévaloir s’ils existaient, d’une claustration identitaire, comme le soutiennent par exemple, certains secteurs de lEurope contemporaine. Quand on s’est fondé à travers une histoire de rapine colonialiste et de conquêtes où l’on s’est soi-même mis, par la force d’ailleurs, en position de mixité avec des autrui, on ne peut prétendre refuser le boomrang du multiethnisme avec toutes ses implications qui, fatalement, tôt ou tard, rattrapera la réalité par delà la monoethnie fictive. Monoethnie inexistante même dans la fondation multiehnique d'origine des pays européens; ce n’est en fait quun monochromatisme épidermique pour assouvir les tendances des coloristes et racistes identitaires.

 

La crise identitaire et le drame des migrants qui la met à nu, ne se résoudront ou au moins, ne s’atténueront de manière significative que par une solution multifactorielle qui doit impliquer une reconsidération totale des rapports nord-sud sans démagogie, sans stupides frasques d’exhibition de ressortissants du sud cooptés, instrumentalisés pour montrer une pseudo ouverture, pour éluder la justice réparatrice et restitutrice due aux suds broyés par le mode économique.

 

L’évolution rapide exponentielle de la composante démographique est la face volatile du faciès ethno-identitaire des pays d’accueil à l’heure des migrations massives sud-nord, et le nord qui vit aux dépens du sud bien plus que le contraire, ne peut que réajuster la balance économique mondiale pour parer aux blessures actuelles de l’interaction nord-sud. Quant aux dissensions culturelles encourues, il faudra arriver à un consensus des invariants culturels nationaux en plein multiculturalisme, surtout en ce qui a trait à l’axiologie sociale pour une communauté de valeurs, une adoption des valeurs communes acceptables et acceptées et dûment choisies, transcendant les altérités communautaires, donc imposables à tous dans l’espace public.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Posté par Alaindependant à 18:55 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 mai 2015

Il y a 10 ans la France disait non à la constitution européenne

zsbRcLKxpcisqtc-800x450-noPad

Posté par Alaindependant à 09:15 - - Permalien [#]
Tags : , ,

29 mai 2015

Pensée unique...

hdv-pensée unique

http://hoteldesvil-e-s.blogspot.fr/p/accueil.html

Posté par Alaindependant à 00:15 - - Permalien [#]

25 mai 2015

Esprit du 11 janvier, es-tu ici ou là ?

Un article d'Alain Badiou: Le rouge et le tricolore
Aujourd’hui, le monde est investi en totalité par la figure du capitalisme global, soumis à l’oligarchie internationale qui le régente, et asservi à l’abstraction monétaire comme seule figure reconnue de l’universalité.
Dans ce contexte désespérant s’est montée une sorte de pièce historique en trompe-l’œil. Sur la trame générale de « l’Occident », patrie du capitalisme dominant et civilisé, contre « l’islamisme », référent du terrorisme sanguinaire, apparaissent, d’un côté, des bandes armées meurtrières ou des individus surarmés, brandissant pour se faire obéir le cadavre de quelque Dieu ; de l’autre, au nom des droits de l’homme et de la démocratie, des expéditions militaires internationales sauvages, détruisant des Etats entiers (Yougoslavie, Irak, Libye, Afghanistan, Soudan, Congo, Mali, Centrafrique…) et faisant des milliers de victimes, sans parvenir à rien qu’à négocier avec les bandits les plus corruptibles une paix précaire autour des puits, des mines, des ressources vivrières et des enclaves où prospèrent les grandes compagnies.
C’est une imposture de présenter ces guerres et leurs retombées criminelles comme la contradiction principale du monde contemporain, celle qui irait au fond des choses. Les troupes et polices de la « guerre antiterroriste », les bandes armées qui se réclament d’un islam mortifère et tous les Etats sans exception appartiennent aujourd’hui au même monde, celui du capitalisme prédateur.
Diverses identités factices, se considérant chacune comme supérieure aux autres, se taillent férocement dans ce monde unifié des lambeaux de domination locale. On a du même monde réel, où les intérêts des agents sont partout les mêmes, la version libérale de l’Occident, la version autoritaire et nationaliste de la Chine ou de la Russie de Poutine, la version théocratique des Emirats, la version fascisante des bandes armées… Les populations sont partout sommées de défendre unanimement la version que le pouvoir local soutient.
Il en ira ainsi tant que l’universalisme vrai, la prise en main du destin de l’humanité par l’humanité elle-même, et donc la nouvelle et décisive incarnation historico-politique de l’idée communiste, n’aura pas déployé sa neuve puissance à l’échelle mondiale, annulant au passage l’asservissement des Etats à l’oligarchie des propriétaires et de leurs serviteurs, l’abstraction monétaire, et finalement les identités et contre-identités qui ravagent les esprits et en appellent à la mort.

Posté par Alaindependant à 20:26 - - Permalien [#]
Tags : ,

15 mai 2015

Esclavage: on répare ou on restitue ?

Comme le président François Hollande - victime d'un récurrent contresens érigé en art du déni de dette par la France débitrice dès qu'il s'agit de rendre pécuniairement les 17 milliards d'euros correspondant au montant pris arbitrairement à Haïti au 19ème siècle pour indemniser ses colons - a semblé confondre lors de sa visite en Haïti les lemmes Réparer et Restituer, nous tenons à préciser pour le chef de l'État français, ce qui suit sur les deux termes concernés, à savoir: réparer et restituer.

 

1) Réparer

 

La véritable réparation n'existe logiquement qu'en cas de préjudice matériel ou de la perte de certaines positions sociales subis par la faute d'un individu ou d'un système. Réparer, c'est réhabiliter la jouissance légitime et légale d'un un objet ou d'une situation sociale d'autrui que l'on a empêchée soit en lui consentant une somme convenable pour remplacer ledit bien, soit en lui rendant le bien multiplié ou la place sociale qui lui revient et dont il fut injustement écarté, indignement privé par une personne morale ou physique (un individu, la société, l'État, la commune, une compagnie...).

Nous devons rappeler que réparer, quand il s'agit de reconnaître des torts causés à autrui, tient toujours d'une forme de dédommagement. Par exemple, un enfant dont le père est tué par un chauffard brûlant le feu rouge, recevra un dédommagement qui ne répare rien, parce que ne ramenant pas vivant à l'enfant son père mort! Là, il est simplement question du minimum de justice et de reconnaissance de droit assumé comme dette à la victime du préjudice causé par l'acte criminel irresponsable dudit chauffard coupable de l'accident. Pas plus que l'on ne répare les années perdues par un accusé emprisonné pour un crime qu'il n'a pas commis. Ce qu'on lui verse pour le dédommager après reconnaissance tardive d'innocence, ne sera qu'une manière pour la société de s'excuser et de lui faire sentir qu'il y a de la justice parmi les hommes, que l'on ne vit pas parmi d'horribles monstres qui crient justice et démocratie mais foulent au pied tout principe d'équité. Là, ce que l'on versera au prisonnier innocenté, sans réparer le temps de vie perdu en prison, atténuera ses douleurs par réhabilitation de son nom tout en l'aidant à avoir une vie pécuniairement acceptable à sa sortie de prison. 

 

2) Restituer

 

Restituer, c'est rendre un bien volé ou ravi par des voies arbitraires.

On ne répare que les dommages ayant trait à l'avoir, on ne saurait réparer ce qui touche à l'être. On ne peut réparer des sévices physiques, des morts provoquées, des années détruites, quand on se reconnaît coupable de tels préjudices contre autrui, l'on dédommage les victimes de ces souffrances, ces injustices causées pour s'acquitter de la part possible de justice en ces occurrences. Par contre, la restitution comme reconnaissance-honoration de dette, intervient dans le contexte d'une expropriation arbitraire, d'un vol, il s'agit en toute justice et simplicité de rendre l'argent ou le bien ravi ou volé à son propriétaire.

Sachant que si la France devait dédommager en toute justice les victimes de son colonialo-esclavagisme - sans doute le plus barbare, le plus rétrograde, le plus inhumain de l'histoire - elle serait rendue un pays du tiers-monde, nous ne lui demandons aucun dédommagement pour ses crimes et génocides esclavagistes, non, pour l'heure, ce que nous voulons recevoir, en restitution, ce sont les 17 milliards de dollars pris à Haïti par l'État voyou français du 19ème siècle; cas spécifique pour un pays vainqueur des armées napoléoniennes que la France a pillé grâce à la mollesse permissive de Pétion, notre Pétain tropical, un peu comme les torts subis par les juifs de France à cause de Pétain, ex héros devenu sinistre collabo de Vichy... 

 Nous demandons restitution à la prestigieuse France, pour sa propre dignité, pour que ces intervenants sur tv5, dont Fabius, qui parlent d'art de vivre à la française en faisant ostentation de civilisation face au monde appelé à redécouvrir le raffinement français contre le "french bashing", mais aussi pour la démocratie que la France prétend promouvoir fut-ce par guerres et interventions. Cette restitution montrera au monde le sérieux du statut de défenseur des droits de l'homme de l'État français car la démocratie, c'est aussi en substance, le respect et la promotion des droits économiques des peuples, c'est, par des gestes dignes, enrayer de son propre passé, les ignominies criminelles en restituant ce qui fut pris crapuleusement et criminellement dans le but de détruire et d'appauvrir par haine raciale et aigreur raciste, un petit pays dont la seule faute est d'avoir forcé, précipité l'abolition de l'esclavage tout en montrant à l'humanité occidentale que le colonialo-esclavagisme est un crime qui jette hors de l'humanité, bien avant l'esclave, les civilisés racistes qui l'ont instauré comme trait marquant de leur prétendue civilisation.  

 

 CAMILLE LOTY MALEBRANCHE
et son remarquable blog http://intellection.over-blog.com/

Posté par Alaindependant à 15:32 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 mai 2015

Jean Bricmont propose une critique de la "nouvelle" gauche

 

Posté par Alaindependant à 23:41 - - Permalien [#]
Tags : , ,